Do mammals use water culverts along autoroute 10 between Montreal and Sherbrooke for crossing the highway safely?

Project description (English)

Wildlife passages have been advocated as a solution to many of the problems associated with roads, but they are expensive and many roads still have none. However, roads usually have a series of water culverts designed to allow water to cross underneath the road, which might also be used by some mammals. This study (1) determined what variables influence the number of successful passages of water culverts by mammals, and (2) parsed the effects that these variables have on the entry into and on the subsequent full passage of culverts by individual mammals. The research used cameras and animal track stations along a 20 km stretch of autoroute 10 in Southern Quebec (Canada). Overall, 20 species were observed outside of the culverts, but only about half of them were detected making full crossings. While various species were often seen outside, only animals highly tolerant to water, including raccoons (Procyon lotor) and American mink (Neovison vison), were observed fully crossing the structures with regularity, whereas the number of full crossings was small (< 8) for all other species. High-water levels and use of polyethylene as a construction material were the strongest deterrents for both the number of successful passages and the probability of entry into the culverts. While several variables (e.g., water level, structure material, moon luminosity, distance to forest) influenced culvert entry, none had an influence on a mammal’s probability of complete passage once it had entered. The results imply that ordinary water culverts are unsuitable as substitutes for designated wildlife passages for mammals. We recommend the installation of designated wildlife passages and fences. In places where wildlife passages are not feasible, dry ledges should be installed in existing drainage culverts to better allow small and medium-sized mammals to safely cross under roads while avoiding the water inside of the culverts. Publication: Brunen et al. (2020): What attributes are relevant for drainage culverts to serve as efficient road crossing structures for mammals? Journal of Environmental Management 268: 110423. Online: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301479720303571

Project description (French)

Les passages fauniques ont été prévus comme solution à de nombreux problèmes liés aux routes, mais ils sont chers et de nombreuses routes n'en ont toujours pas. Cependant, les routes ont généralement une série de ponceaux d'eau conçus pour permettre à l'eau de traverser sous la route, et ils pourraient également être utilisés par certains mammifères. Cette étude a (1) déterminé quelles variables influent le nombre de traversées réussis de ponceaux par les mammifères, et (2) analysé les effets de plusieurs variables sur l'entrée et sur le passage complet de ponceaux par les mammifères. L’étude a utilisé des caméras et des boites à pistes le long d'un tronçon de 20 km de l'autoroute 10 dans le sud du Québec (Canada). Dans l'ensemble, 20 espèces ont été observées à l'extérieur des ponceaux, mais seulement environ la moitié d'entre elles ont été détectée en pleine traversée. Alors que diverses espèces ont souvent été observées à l'extérieur, seuls les animaux très tolérants à l'eau, notamment les ratons laveurs (Procyon lotor) et les visons d'Amérique (Neovison vison), ont été observés traversant complètement les structures avec régularité, alors que le nombre de traversées complètes était faible (< 8) pour toutes les autres espèces. Les niveaux d'eau élevés et l'utilisation du polyéthylène comme matériel de construction ont été les éléments les plus dissuasifs pour le nombre de traversées réussis et la probabilité d'entrée dans les ponceaux. Bien que plusieurs variables (par exemple, le niveau de l’eau, le matériel de la structure, la luminosité de la lune, la distance par rapport à la forêt) aient influencé l’entrée des ponceaux, aucune n’a eu d’influence sur la probabilité de traversée complet des mammifères une fois entré. Les résultats suggèrent que les ponceaux d'eau ordinaires ne conviennent pas comme substituts aux passages réservés à la faune pour les mammifères. Nous recommandons l'installation de clôtures et de passages désignés pour la faune. Aux endroits où les passages fauniques ne sont pas faisables, des tablettes devraient être installées dans les ponceaux pour mieux permettre aux mammifères de petite et moyenne taille de traverser en toute sécurité tout en évitant l'eau à l'intérieur des ponceaux. Publication: Brunen et al. (2020): Quels sont les attributs pertinents pour que les ponceaux de drainage servent de structures de franchissement routier efficaces pour les mammifères? Journal of Environmental Management 268: 110423. En ligne: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301479720303571

Main contact organization for the project

Concordia University

Partner organization(s)

Appalachian Corridor

Part of larger network(s)

Ecological Corridors

Project status

Underway

Start year of project

2018

Primary ecosystem focus

Forested

Connectivity action

Mitigation of infrastructure impacts

Research (Evaluation of functional connectivity)

Research (Field evaluation of connectivity)

Standard keywords

Transportation (roads, rails, bridges, culverts)

Wildlife cameras

Keywords

Wildlife passages

Road ecology

Taxonomic Coverage

Mammals

Geographical coverage

Jurisdiction(s)

Quebec

Estrie

Location name

Autoroute 10 between Bromont and Magog

Reports, publications or pictures